tech&fest

BS

Bruno Sportisse

INRIA

Président-directeur général

Description

Bruno Sportisse a été nommé Président-directeur général d’Inria le 27 juin 2018 par décret du Président de la République. Son mandat a été renouvelé le 11 août 2023 pour une durée de cinq ans. Diplômé de l’École polytechnique et de l’École nationale des ponts et chaussées, ingénieur général du Corps des Ponts et Chaussées, Bruno Sportisse est également docteur en mathématiques appliquées et titulaire d’une habilitation à diriger des recherches. Une grande partie de son parcours scientifique, dédiée à la simulation numérique de l’environnement, a été effectuée auprès ou au sein d’Inria. Après une thèse sur la réduction des systèmes dynamiques de grande dimension, son activité scientifique a porté sur la simulation numérique des écoulements réactifs, avec une application à la modélisation de l’atmosphère. Il a ainsi coordonné une "action de recherche concertée" d'Inria sur la simulation numérique en environnement (COMODE), avant de participer à la création en 2003 de l’équipe-projet CLIME consacrée à l’assimilation de données en géophysique, tout en étant directeur du laboratoire commun entre l’École nationale des ponts et chaussées et EDF R&D qu’il avait fondé. Il arrête son parcours de chercheur en devenant, de 2008 à 2012, directeur du transfert et de l’innovation d’Inria. Il met place pendant cette période de nombreux dispositifs de soutien au transfert, comme le précurseur des Labcoms, initié chez Inria (dispostif i-Lab), et est le premier directeur de l’Institut Carnot Inria. Il devient en 2012 conseiller numérique et innovation de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, puis, en 2013, directeur adjoint de cabinet de la ministre déléguée à l’Économie numérique, aux PME et à l’Innovation, Fleur Pellerin. Il coordonne notamment auprès d’elle le plan interministériel Une nouvelle donne pour l’innovation dont le lancement de la French Tech, à la suite de l’initiative Ambition logicielle amorcée chez Inria, est une mesure. En 2014, Bruno Sportisse devient directeur général délégué de Thuasne, une entreprise de taille intermédiaire spécialisée dans les dispositifs médicaux, dont il engage la transformation numérique. En 2016, il franchit le pas de l’aventure entrepreneuriale avec la création de Skopai, une startup mêlant intelligence artificielle et traitement automatique du langage, en partenariat avec le Laboratoire d’informatique de Grenoble (LIG, université Grenoble-Alpes), startup dont il est PDG jusqu’à son arrivée à la présidence d’Inria en juin 2018. En 2018, il est également missionné par Frédérique Vidal, Bruno Le Maire, Mounir Mahjoubi et Florence Parly, les ministres en charge de la Recherche, de l’Économie, du Numérique et de la Défense, pour proposer la création d’une Agence européenne de l’innovation de rupture, en articulation avec la mise en place de l’European Innovation Council (EIC) au sein du programme cadre européen de R&D. Depuis la création de l’EIC en 2019, Bruno Sportisse est membre de son advisory board.
Chargement